Liste des jardins

1 - 10 de 23
 1 2 3  
FILTRE
Mot clé : Départements : CPIE :
P6160058.JPG

Le jardin pédagogique du CPIE Brenne-Berry

Le CPIE Brenne-Berry ouvrira les portes de son jardin pédagogique, démonstratif et expérimental. Ce jardin est utilisé pour montrer aux petits et aux grands toutes les propriétés des plantes : cuisine de plantes sauvages, potagères et aromatiques, extraits fermentés, macération pour une phytothérapie des plantes cultivées, création de teintures, préparations médicinales... Il est également support pour tester les alternatives à l’utilisation des pesticides, pour favoriser la biodiversité par la récolte et les échanges de semences de légumes anciens et oubliés, et pour accueillir une faune sauvage attirée par les habitats diversifiés. C’est également un très bon support d’éducation pour une alimentation naturelle, locale et de saison. Ce jardin est utilisé très régulièrement, pour la formation auprès des plus grands, ou les animations auprès des plus jeunes. Cette année le jardin a été réaménagé et propose désormais des buttes de permaculture permettant un travail du sol plus facile et un rendement plus intéressant.
Azay-le-Ferron - Indre (36)

P6160009.JPG

Le jardin du Bourg du Caillou 

Pour Olivier et Sandrine, le jardin représente un véritable lieu d’apaisement et d’expérimentations. Ces amateurs de permaculture pratiquent le jardinage au naturel depuis toujours et ne manquent pas de projets pour les années à venir. Ils ont pour volonté de planter de plus en plus sur buttes afin notamment d’augmenter leur surface de culture. Ils travaillent au maximum avec les matériaux disponibles sur place ou qu’ils récupèrent localement pour leurs constructions, leur compost, leur broyat ou encore leur purin d’orties. Les espaces volontairement laissés en friche, prairies et autres massifs permettent d’attirer une importante biodiversité utile au maintien d’un équilibre dans le jardin et contribuant au contrôle naturel des populations de ravageurs. Le sol n’est jamais nu grâce à l’étalage de paille ou de broyat ce qui permet de la protéger, mais aussi de prévenir la pousse des herbes spontanées.
Baudres - Indre (36)

P6160031.JPG

Le jardin de l'association PermaBerry

L’association PermaBerry s'est installée depuis peu dans ce jardin de 1000 m2 mis à sa disposition par la ville de Châteauroux. A l'origine envahi de broussailles, Stéphane et Ludovic l’ont ré-ouvert pour en faire un espace potager. L’association a investi l'espace public afin de proposer d’animer des ateliers sur différentes thématiques (permaculture, design du potager, expérimentation, …). Dans ce jardin vous découvrirez un lieu où chacun est le bienvenu pour jardiner ensemble, échanger et partager les savoirs. PermaBerry se veut aussi d'être expérimental et teste des méthodes peu communes comme la culture en lasagne, sur bottes de pailles ou le keyhole (jardin en trou de serrure). Stéphane et Ludovic vous accueilleront et échangeront avec vous sur le jardinage au naturel et autour de leurs valeurs basées sur la solidarité, le partage, la nature et le retour à une culture respectueuse de l’environnement. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site Internet de l’association : https://permaberry.wixsite.com/berry
Châteauroux - Indre (36)

CPIEBrenne-Berry1001nuits1.JPG

Le jardin de 1001nuitsenberry

Sur les hauteurs du village pittoresque du Pêchereau avec vue sur la vallée de la Creuse, on trouve le jardin de l'Eco-gîte de charme classé 1001nuitsenberry. Ce jardin de 1000m2 en terrasse s’inscrit dans un relief particulier. Sur une première terrasse, on trouve le jardin nourricier composé du potager. Le souhait des propriétaires, Anne et David, est de tendre vers l’autosuffisance en légumes sains et bio démarrés sous une serre en verre. Afin d’avoir un sol en bonne santé, il utilise parfois de la corne broyée, du fumier de cheval, du purin d’ortie, mais aussi le fumier apporté par les poules, dont la poule noire du Berry, situées à proximité. Non loin, un second terrain en pleine nature le long de la nouvelle voie verte laisse de la place aux fruitiers et à un couple de moutons de Ouessant qui l'entretiennent au niveau de la partie basse. La partie haute dédiée au potager avec serre et chalet permet d'autres cultures. David souhaite le partager et produire davantage avec une autre personne motivée et ainsi partager la production, voir vendre le surplus. Les deux jardins peuvent être visités toute l'année ainsi que l'Eco-gîte.
Le Pêchereau - Indre (36)

CPIEBrenneBerryLeJardinDesMyosotis1.JPG

Le jardin des Myosotis

A leur arrivée à Celon, il y a deux ans, Nathalie et François se sont retrouvés avec une « page blanche » à remplir et aménager. Depuis, leur jardin prend forme petit à petit. Ainsi, de nombreux arbres fruitiers ont été plantés (abricotier, pommiers, poiriers, cognassiers, etc), deux brebis s’occupent de la gestion des espaces enherbés tandis que plusieurs espaces, tel que la serre, ont été aménagés pour cultiver leurs légumes et atteindre l’autonomie alimentaire. Nathalie a suivi une formation sur le jardinage bio à la ferme Saint Marthe et l’applique désormais à son jardin. Elle sera ravie de partager cela avec les visiteurs de son jardin. Plusieurs systèmes pour recueillir l’eau ont été aménagés, que ce soit avec des récupérateurs d’eau de pluie ou la création de plusieurs mares. L’objectif est de créer un lieu associant le jardin et le domaine culturel à travers notamment un jardin pédagogique, l’accueil du public et des projets autour du conte et du bien-être.
Celon - Indre (36)

P6160003.JPG

Le jardin de l’Escargot

Bernard est un passionné de jardin depuis longtemps et rien n’est laissé au hasard. Les massifs ont été pensés de sorte à créer des perspectives et de nombreux arbustes sont taillés en art topiaire. Entre autres, vous croiserez dans le jardin une citrouille, un escargot ou encore un lapin taillés sous ces formes-là. De nombreux arbres fruitiers (pommier, mirabellier, figuier, etc) ou a petits fruits (groseilles, cassis, fraisiers, etc) ont été plantés et une grande importance a été accordée aux variétés choisies pour chacun d’entre eux. Une attention particulière est portée sur les êtres vivants du jardin. Ainsi, plusieurs aménagements ont été réalisés pour accueillir les auxiliaires du jardintels que les mésanges et les hérissons. Bernard ne travaille pas le sol en profondeur mais uniquement en surface pour ne pas le perturber. Il n’a d’ailleurs jamais utilisé de pesticide ou d’engrais chimique: «La terre nous donne ce qu’il faut, autant nous en servir». Les plantes utilisées et les massifs créés sont composés uniquement de plantes vivaces. Les visiteurs pourront s’en inspirer pour les massifs qu’ils réaliseront dans leur propre jardin.
Valençay - Indre (36)

Le jardin du Bouginet

Installés depuis 4 ans, Karima et Christian aménagent petit à petit le jardin périphérique à leur maison. Deux espaces sont aménagés : Un premier autour de la maison, avec le poulailler, la pyramide de fraises, un jardin d’aromatiques et le poulailler. Un second de l’autre côté de la rivière avec la serre, le verger ainsi que de nombreuses planches de potager. Sur leur important terrain, Christian a à cœur de planter arbres fruitiers afin d’y tester plusieurs techniques de taille et de greffe. Ainsi on peut y découvrir entre autres des pêchers, poiriers, pommiers mais également des plaqueminiers, cognassiers et nashis. De nombreux espaces sont aménagés ou laissés sauvages afin de favoriser la biodiversité si utile au jardin. Tout cela agencé dans « un équilibre entre ce que tu veux faire et la nature ». L’environnement boisé de leur jardin permet à Karima et Christian utiliser les matériaux locaux pour pailler leur plantations. Ainsi la fougère est utilisée ainsi que le broyat issu de l’entretien des haies bocagères délimitant le jardin.
Fougerolles - Indre (36)

Le jardin de Marie et Vivien

Marie et Vivien (et leurs enfants) se sont lancés assez récemment dans le jardinage. D’abord une priorité économique avec l’envie d’être autonome en fruits et légumes c’est devenu un vrai projet fait de rencontres et d’opportunités. Ils souhaitaient trouver un système facile et simple et sont tombés sur des articles parlant de la permaculture. « Hop c’était parti ». Ils ont été très surpris par la vitesse de régénération du sol grâce au jardinage. En couvrant le sol de cultures et/ou de paillage, l’ancienne « »décharge » s’est transformée en bonne terre très rapidement. Marie et Vivien marchent à l’instinct, il n’y a pas d’ordre précis dans leur potager, légumes, fleurs, fruits sont mélangés. Ils aimeraient tendre vers un système résilient de «jardin forêt » dans lequel on retrouverait les mêmes strates (arbres, arbustes, champignons…). Ils ont déjà planté des arbres fruitiers au milieu du potager afin d’apporter de l’ombre permettant de diversifier les variétés cultivées. L’objectif est de pouvoir aller cueillir des légumes et des fruits frais toute l’année tout en laissant une place importante aux variétés sauvages.
MAISONNAIS - Indre (36)

Image-principale.M.-Vincent.jpg

Le jardin de Gilles Vincent

Spécialiste du jardin en coffres et de la gestion d'une serre froide pour le potager, Gilles ouvre chaque année son jardin pour qui veut découvrir ces techniques. L'objectif de ce jardin est l'autosuffisance en légumes et tout y est fait pour accueillir les pollinisateurs. Cependant, les poules sont tout aussi bien loties dans un poulailler à la toiture végétalisée. Elles bénéficient d'un bel espace de promenade ceinturé d'osier vivant tressé. Rien n'est laissé au hasard : rotation des cultures, protection (contre le froid, les chats, les merles, la mineuse des alliums…), paillage et compostage.
Neuvy-sur-Barangeon - Indre (36)

Culture-en-coffres-(1)---Jardin-de-M.-et-Mme-Veron-(SNE).jpg

Le jardin de Jean Bernard

De mémoire de jardiniers, il y a toujours eu beaucoup d'eau à Neuvy-sur-Barangeon. Afin de ne pas voir son potager inondé en hiver, les anciens réalisaient des "hotées". Installé depuis peu dans le village, Jean-Bernard a fait le choix de créer un potager en coffres afin de surélever légumes et fruitiers. Une fois ces derniers biens au sec, la question de l'enrichissement de la terre s'est posée. Pour se faire il a créé un système de compostage "déchronologique". Au bout du processus, le terreau fin obtenu est redonné à la terre sans le moindre engrais chimique. C'est ainsi que le potager s'est déjà bien transformé, mais il n'est pas rare que l'on se visite entre voisins pour échanger des conseils. Vous en croiserez sans doute lors de la visite!
Neuvy-sur-Barangeon - Indre (36)

1 - 10 de 23
 1 2 3